Steven Spielberg....

Aller en bas

Steven Spielberg....

Message  Cyclope le Sam 19 Nov - 9:29



C'est une platitude de dire qu'aujourd'hui Spielberg est l'un des réalisateurs les plus adulés au monde, dont le seul nom parvient à attirer les spectateurs dans les salles. C'est également l'un des hommes les plus influents du monde du cinéma, qui permet à des projets de voir le jour, uniquement grâce à la garantie de son nom. Quand on sait l'influence du cinéma sur le public et quand on connait l'étendue de son public, il n'est pas excessif de dire qu'il est l'un des hommes les plus influents au monde, "tout simplement".





Biographie :

Nous sommes le 18 décembre 1947, Steven Spielberg voit le jour à Cincinnati, dans l'Ohio. Ses parents, Leah et Arnold, sont alors loin de s'imaginer qu'un des plus grands génies du cinéma vient de naître.

Il se passionne fort jeune pour le cinéma, s'approprie la caméra Super-8 de son père et réalise des petits films dont la qualité ira crescendo. A l'âge de 12 ans, il tourne son premier essai d'amateur : The Last Gun ; et gagne un prix à 13 ans pour un film de guerre de 40 minutes qui retrace les campagnes du maréchal Rommel : Escape to Nowhere. En 1964, il tourne Firelight, une répétition générale de Rencontres du troisième type de 2h20. Son père loue une salle de cinéma pour un soir. Le film avait coûté 500 dollars. En une nuit, il en rapportera 600. C'est également l'année du divorce de ses parents, dont l'écho reviendra sous le thème de la séparation dans nombre de ses films. Il s'installe alors en Californie où il se voit refuser l'entrée de toutes les écoles de cinéma et finit par s'inscrire à la California State University de Long Beach pour y étudier... l'anglais. Il en profitera surtout pour se forger une solide culture cinématographique : « J'étais tout le temps fourré dans deux salles, le New Art et le Vagabond, qui organisaient constamment des rétrospectives. Tout ce qui n'était pas américain me fit une très forte impression. » A cette époque, il tournera de nombreux films expérimentaux souvent inachevés.

En 1969, il s'essaie au 35 mm et réalise le court métrage Amblin', avec l'aide d'Allen Daviau, futur chef opérateur d'E.T.. Récompensé dans divers festivals, le film — qu'il avait réussi à montrer à Sid Sheinberg, alors responsable du département télévision de la Universal — décide le studio à lui proposer un contrat pour une durée de sept ans. Sa première réalisation sera l'épisode pilote de la série Night Gallery avec Joan Crawford, intitulé "Eyes". Malgré une histoire bancale (celle d'une milliardaire aveugle achetant les yeux de quelqu'un pour voir avec eux durant douze heures), le résultat est visuellement fort intéressant, plein de trouvailles, pas toujours du goût des dirigeants : « Je me souviens que j'avais filmé des scènes à travers un lustre de cristal. Le lendemain, en visionnant les rushes, le producteur qui était assis à côté de moi a commencé à pousser des "Ooohhh !" » Prisonnier d'un contrat faussement doré qui l'empêche d'aller voir ailleurs, il tourne tout ce qu'on lui donne. Absolument tout, depuis un épisode futuriste du mielleux Name of the Game ("L.A. 2017") jusqu'à un retour à Night Gallery ("Make Me Laugh"), en passant par deux épisodes de The Psychiatrist ("Par for the Course" et "The Private World of Martin Dalton") ou un de Owen Marshall, Counsellor at Law ("Eulogy for a Wide Receiver"), avec Lee Majors et David Soul. En 1971, deux de ses réalisations ne passeront pas inaperçues : le pilote de la série Columbo, "Murder by the Book" ("Le livre témoin"), de Steve Bocho, et Duel. Tiré d'une nouvelle de Richard Matheson (publiée dans un numéro de Playboy qu'avait acheté la secrétaire de Spielberg), le téléfilm sera tourné en seulement 16 jours, acclamé lors de sa diffusion sur ABC (au passage, c'est en le voyant lors d'une fête organisée chez F.F. Coppola que George Lucas a souhaité rencontrer Spielberg) et sortira en salles en Europe, deux ans plus tard, avec à la clé le Grand Prix du premier Festival d'Avoriaz. Steven Spielberg se fait alors une réputation de réalisateur à la main sûre et au travail parfait.

Malgré des rapports conflictuels avec le monde de la télévision (voyons Poltergeist comme une sorte de vengeance de la part de Spielberg), il ne reniera jamais ce que cette expérience lui a apporté : « La télé est une machine parfaitement huilée. Ou vous roulez avec elle ou alors elle vous passe dessus et vous lamine. Vous avez six jours pour filmer cinquante pages de script. Mais cela m'a appris à réfléchir et à tout prévoir. A concevoir et à préparer mes films, à faire mes devoirs à la maison, à m'assurer que je savais ce que j'allais faire chaque jour avant d'arriver sur le plateau. J'utilise la même méthode aujourd'hui. Ma foi, en d'autres termes, j'utilise la bonne vieille méthode Walt Disney : vous prévoyez tout à l'avance, en gardant une marge suffisante si les cartes vous disent de tout changer et de tourner la scène diffèremment. »
Deux producteurs, David Brown et Richard D. Zanuck, ont alors toute confiance en l'avenir de Spielberg et lui permettent de réaliser en 1974 son premier long métrage de cinéma, Sugarland Express, qui marque également sa première collaboration avec son compositeur fétiche, John Williams. La Universal, dont le point faible est le marketing, ne sait pas comment vendre le film, et malgré un Prix du Meilleur Scénario à Cannes, la sortie est plus que discrète. Mais Spielberg n'a pas le temps de se lamenter sur son échec. Il vient de commencer le tournage du film qui lui apportera la consécration.

Pour la petite histoire, Les Dents de la mer est né lorsque Spielberg a volé les épreuves du livre Jaws (littéralement : mâchoires) sur le bureau de Zanuck, croyant avoir affaire à une histoire de dentiste. Après avoir vu les possiblités cinématographiques, il a insisté pour que le projet lui revienne. Pour l'histoire tout court, il s'en est mordu les doigts. S'il avoue avoir « eu un énorme plaisir à le préparer, à ricaner tout seul », le tournage fut un véritable cauchemar, son Apocalypse Now à lui, qui s'explique aisément par 155 jours de tournage (contre 52 initialement prévus) soumis aux caprices de l'océan, douze heures par jour, sans oublier Bruce, le requin mécanique, qui faisait un bruit infernal dû aux systèmes hydrauliques... enfin... quand l'engin fonctionnait 1) correctement, 2) au moment voulu, et 3) sans couler !
Sorti le 20 juin 1975, le film ne va pas tarder à battre — et contre toute attente — tous les records au box-office, tant aux Etats-Unis qu'au niveau mondial, et la critique le salue comme l'un des meilleurs films jamais tournés (il est classé 48e par l'American Film Institute). Il devient le sujet de conversation n°1 de la vie américaine, si bien que Universal passe une publicité dans le Wall Street Journal rappelant que " C'est aussi un film ! ". « A la télévision, je voyais que plus personne n'osait se baigner, a relaté Spielberg avec un sourire démoniaque. C'est très agréable de savoir qu'un film peut toucher le public qui regarde uniquement la télévision, et même la concurrencer ! » Le moins que l'on puisse dire, c'est que le réalisateur s'est fait remarqué.

Sans prendre le temps de savourer ce triomphe, il se lance dans le tournage de Rencontres du troisième type (1977), dont le succès restera tout de même dans l'ombre d'un "concurrent" de taille : La Guerre des étoiles, réalisé par son ami George Lucas. Cette même année, il se lance dans la production en aidant Robert Zemeckis à monter son premier film, I Wanna Hold You Hand. Après le dérapage contrôlé de 1941, co-écrit par Zemeckis et Bob Gale (contrairement à ce que l'on laisse bien souvent entendre, le film est juste rentré dans ses frais), Spielberg et Lucas vont créer à eux deux un nouveau mythe, Indiana Jones, et faire revivre la magie des vieux films d'aventure. Le succès étant au rendez-vous, Les Aventuriers de l'Arche perdue sera suivie d'une "prequel", Indiana Jones et le temple maudit (1984), et d'une "sequel", Indiana Jones et la dernière croisade (1989).

Il retrouve la veine de Rencontres... avec E.T. l'Extraterrestre, véritable ode à la tolérance. Présenté en clôture du Festival de Cannes de 1982, le film est ovationné par les festivaliers. Pendant onze ans, jusqu'à Jurassic Park, il détiendra le record de recettes aux Etats-Unis. Ce succès phénoménal — encore une fois inattendu, Spielberg considérant E.T. comme son "petit film" — lui permet de fonder avec Kathleen Kennedy et Frank Marshall (plus récemment producteurs de Sixième sens) sa société de production, Amblin Entertainment (de Amblin', titre de son premier film professionnel et de "Entertainment", parce que ça fait style). A travers Amblin, il produira quelques uns des plus grands succès de l'histoire du cinéma tels que Qui veut la peau de Roger Rabbit ? (R. Zemeckis, 1988), Gremlins (Joe Dante, 1984) le premier "film d'horreur pour enfants", ou encore Men In Black (Barry Sonnenfeld, 1997).
Faut-il y voir une relation de cause à effet ? Toujours est-il que c'est en 1985, l'année où Spielberg a son premier enfant, qu'il change de registre et tourne La Couleur pourpre, évocation de la vie d'une famille noire des Etats-Unis de 1910 à 1950, pour laquelle il sera élu meilleur réalisateur de l'année par la Directors Guild of America, bientôt suivi par Empire du soleil (1987), l'aventure d'un jeune Britannique dans la Chine occupée par les Japonais pendant la Seconde Guerre Mondiale. Ses succès passés — et la liberté qu'ils lui ont conféré — lui permettent à présent de mettre en scène de tels films, plus personnels et moins commerciaux.
Après les accueils mitigés de Always en 1989 (remake inspiré d'un film de Victor Fleming datant de 1944, Un nommé Joe) et de Hook en 1991, Jurassic Park (1993) fait figure de triomphe en détenant jusqu'à Titanic (1997) le record de meilleures recettes mondiales. La même année, La Liste de Schindler lui vaut enfin l'Oscar du Meilleur Réalisateur et celui du Meilleur Film, après avoir été ignoré pendant près de vingt ans par l'Académie.

Depuis, un nouveau studio a vu le jour, DreamWorks SKG, créé en association avec un des anciens dirigeants des studios Disney, Jeffrey Katzenberg (le K), et le producteur de disques David Geffen (le G). Via le studio, Spielberg est revenu sur la condition noire avec Amistad, réalisé la même année que la suite de Jurassic Park, Le Monde perdu. Revenant à une période de l'histoire qui lui est chère, Il faut sauver le soldat Ryan lui a valu l'Oscar du Meilleur Réalisateur pour la seconde fois de sa carrière et reste dans les mémoires pour sa scène du Débarquement tel qu'il n'a jamais été filmé.

A.I. Intelligence Artificielle, basé sur les travaux de son ami disparu Stanley Kubrick, a marqué son retour à un genre qu'il avait délaissé depuis Rencontres... en 77. Incompris et rejeté par une bonne partie du public et de la critique, le film n'a pas connu le succès mérité et attendu. Toutefois, son succès en vidéo et la révision de l'avis de certains critiques laissent augurer un avenir certainement moins obscurci par le dédain et la possibilité, avec le temps, d'un statut de classique.
Réalisé dans la foulée, Minority Report marque la première collaboration de Spielberg avec le comédien Tom Cruise, après un rendez-vous avorté sur Rain Man. Brillante adaptation d'une nouvelle de Philip K. Dick, le film rappelle par ses thèmes et les questions qu'il soulève que le cinéaste a définitivement franchi un nouveau cap dans sa carrière, et que divertissement et réflexion sont désormais son credo.
avatar
Cyclope

Masculin
Nombre de messages : 906
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 22/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Steven Spielberg....

Message  Cyclope le Sam 19 Nov - 9:29

Filmographie:








Réalisation:


La Guerre des mondes,The War Of The Worlds,2005

Le Terminal,The Terminal,2004

Arrête-moi si tu peux,Catch Me If You Can,2002

Minority Report,Minority Report,2002

A.I. Intelligence Artificielle,A.I. Artificial Intelligence,2001

The Unfinished Journey, The Unfinished Journey,1999

Il faut sauver le soldat Ryan, Saving Private Ryan,1998

Amistad, Amistad,1997

Le Monde perdu: Jurassic Park, The Lost World: Jurassic Park,1997

La Liste de Schindler, Schindler's List,1993

Jurassic Park, Jurassic Park,1993

Hook, ou la revanche du Capitaine Crochet, Hook,1991

Always (Pour toujours), Always,1989

Indiana Jones et la dernière croisade, Indiana Jones and the Last Crusade,1989

Empire du soleil, Empire of the Sun,1987

La Couleur pourpre, The Color Purple,1985

Indiana Jones et le temple maudit, Indiana Jones and the Temple of Doom,1984

E.T. l'Extra-Terrestre, E.T. the Extra-Terrestrial,1982

Les Aventuriers de l'Arche perdue, Raiders of the Lost Ark,1981

1941, 1941, 1979

Rencontres du troisième type,Close Encounters of the Third Kind,1977

Les Dents de la mer, Jaws, 1975

Sugarland Express, The Sugarland Express,1974

Duel, Duel,1973

Chantage à Washington (TV),1973

La Chose (TV),1972

Duel (TV),1971

Columbo: Le Livre témoin (TV),1971

Docteur Marcus Welby (Série TV),1970



Production:


The Pacific (TV),2005

Jurassic Park IV,2005

Mémoires d'une Geisha - Memoirs of a Geisha,Réal. par Rob Marshall,2005

Le Talisman - The Talisman,Réal. par Vadim Perelman,2005

Le Terminal - The Terminal,Réal. par Steven Spielberg,2004

Burma Bridge Busters (TV),Réal. par James Moll,2003

Disparitions (TV),2002

Arrête-moi si tu peux - Catch Me If You Can, Steven Spielberg,2002

Men In Black 2, Barry Sonnenfeld,2002

Price for Peace,James Moll,2001

We Stand Alone Together (TV), Mark Cowen,2001

Frères d'armes - Band of Brothers (TV),2001

Jurassic Park III, Joe Johnston,2001

A.I. Intelligence Artificielle, Steven Spielberg,2001

Semper Fi (TV), Michael W. Watkins 2000

Shooting War (TV),Richard Schickel,2000

A Holocaust szemei, János Szász,2000

Pinky, Elmyra & the Brain (Série animée),1998

Toonsylvania (Série animée),1998

Les Dernies jours - The Last Days,James Moll,1998

Il faut sauver le soldat Ryan,Steven Spielberg,1998

Le Masque de Zorro,Martin Campbell,1998

Deep Impact, Mimi Leder,1998

Amistad, Steven Spielberg,1997

Men In Black, Barry Sonnenfeld,1997

Twister, Jan De Bont,1996

Survivors of the Holocaust (TV),Allan Holzman,1996

Pinky and the Brain (Série animée), Divers,1995

A Pinky & the Brain Christmas Special (TV), Rusty Mills,1995

Tiny Toon Adventures: Night Ghoulery (TV),1995

Balto, Simon Wells,1995

Freakazoid ! (Série animée),1995

Casper, Brad Silberling,1995

La Famille Pierrafeu,Brian Levant,1994

Urgences - ER (Série TV),1994

SeaQuest DSV (TV),Irvin Kershner,1993

Trail Mix-Up, Barry Cook, 1993

La Liste de Schindler, Steven Spielberg,1993

Family Dog (Série TV),1993

The Water Engine (TV),Steven Schachter,1992

A Wish For Wings That Work (TV), Skip Jones,1991

Tiny Toon Adventures (Série animée),Art Vitello,1990

Joe contre le volcan, John Patrick Shanley,1990

Roller Coaster Rabbit, Rob Minkoff,1990

Arachnophobie - Arachnophobia,Frank Marshall,1990

Gremlins 2, la nouvelle génération, Joe Dante,1990

Retour vers le futur III,Robert Zemeckis,1990

Dad,Gary David Goldberg,1989

Always (Pour toujours),Steven Spielberg,1989

Retour vers le futur II,Robert Zemeckis,1989

Tummy Trouble,Frank Marshall,1989

Qui veut la peau de Roger Rabbit ?,Robert Zemeckis,1988

Empire du Soleil,Steven Spielberg,1987

L'Aventure intérieure,Joe Dante,1987

Miracle sur la 8e Rue,Matthew Robbins,1987

Fievel et le Nouveau Monde,Don Bluth,1986

Une Baraque à tout casser,Richard Benjami, 1985

Le Secret de la pyramide - Sherlock Holmes ,Barry Levinson,1985

La Couleur pourpre,Steven Spielberg,1985

Histoires fantastiques, (Série TV),1985

Retour vers le futur,Robert Zemeckis,1985

Les Goonies,Richard Donner,1985

Gremlins,Joe Dante,1984

La Quatrième Dimension, John Landis,1983

Poltergeist,Tobe Hooper,1982

E.T. l'Extra-Terrestre,Steven Spielberg,1982

Continental Divide,Michael Apted,1981

La Grosse magouille,Robert Zemeckis,1980

Groupies - I Wanna Hold Your Hand,Robert Zemeckis,1978




(source:www.spielbergfansite.com)
avatar
Cyclope

Masculin
Nombre de messages : 906
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 22/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Steven Spielberg....

Message  Cyclope le Dim 20 Nov - 8:12

Dernier film en date:

La guerre des mondes
.





Avec: Tom Cruise, Dakota Fanning, Justin Chatwin, Miranda Otto, Tim Robbins, Rick Gonzalez, Yul Vazquez, Lenny Venito, Lisa Ann Walter, David Alan Basche.


L'histoire:

Ray Ferrier est un docker divorcé et un père rien moins que parfait, qui n'entretient plus que des relations épisodiques avec son fils Robbie, 17 ans, et sa fille Rachel, 11 ans. Après avoir récupéré la garde de ses enfants pour le week-end, un puissant orage éclate. Ray assiste alors à un spectacle qui bouleversera à jamais sa vie...


Box-office:

Sortie le 06 juillet 2005 jusqu'au 16 aout 2005 avec 3 683 400
entrées ern salles et 224,627,000 $ de recettes!!!!



Quelques photos du film:



Quelques autres photos de l'équipe du film:




Sortie dvd édition simple et collector:



Contenu du disque 1 :
- Le Film : La Guerre des Mondes


Contenu du disque 2 :
- L'Invasion, un nouveau regard : Legs de H.G. Wells
- La Guerre des Mondes revu par Steven Spielberg
- Les personnages : le noyau familial
- La Prévisualisation
- Le Design des tripodes et extra-terrestres
- La Côte Est (Journal de la Production)
- Le Commencement (Journal de la Production)
- L'Exil (Journal de la Production)
- La Côte Ouest (Journal de la Production)
- La Destruction (Journal de la Production)
- La Guerre (Journal de la Production)
- La Musique de la Guerre des Mondes
- Nous ne sommes pas seuls

Sortie le 6 janvier 2006.



Un film que j'attend avec beaucoup d'impatience en dvd...je l'ai vu au cinéma et il m'a beaucoup plu... :a3: :a21:
Le grand Spielberg est revenu au top après quelques petits échecs(minority report,A.I intelligence artificielle)
avatar
Cyclope

Masculin
Nombre de messages : 906
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 22/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Steven Spielberg....

Message  @ngel le Ven 25 Nov - 4:47

Merciiiiiiii pour ce bon boulot mon titi Ange.... moi j'ai toujours apprécier ce qu'il faisait !!!! j'ai adoré Gremlins....les aventures d'Indania Johnes...les dents de la mer...la couleur Pourpres... que des Classiques !!!!!!! j'ai trop hate de voir La guerre des mondes...j'ai po pu le voir au ciné lors de sa sortie....

_________________
avatar
@ngel
Admin

Masculin
Nombre de messages : 2486
Age : 42
Localisation : Eternia (pres de Strasbourg)
Date d'inscription : 22/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://lessalesgosses.bb-fr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Steven Spielberg....

Message  Cyclope le Sam 18 Mar - 23:22

Le top 5 des entrées de Spielberg en France :


1-ET. (1982) 8.938.428 entrées.

2-Jurassic Park (1993) 6.512.665 entrées.

3-Les aventuriers de l'arche perdue (1981) 6.397.117 entrées.

4-Indiana Jones & la dernière croisade (1989) 6.274.978 entrées.

5-Les dents de la mer (1976) 6.261.062 entrées.
avatar
Cyclope

Masculin
Nombre de messages : 906
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 22/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Steven Spielberg....

Message  Cyclope le Mer 12 Avr - 4:07

Steven Spielberg sera le parrain de «On the lot», une émission de télé-réalité sur la Fox destinée à dénicher le futur grand cinéaste hollywoodien. Les candidats devront tourner un court-métrage qui sera ensuite jugé par un jury. Le vainqueur décrochera un contrat pour tourner un film avec le studio DreamWorks de Steven Spielberg, racheté par la Paramount fin 2005. «Pendant toute ma carrière, j'ai fait ce que j'ai pu pour découvrir de nouveaux talents et leur mettre le pied à l'étrier» a indiqué le célèbre réalisateur américain.

«On the lot» sera diffusé à partir du premier semestre 2007 sur la Fox.


source:imédias
avatar
Cyclope

Masculin
Nombre de messages : 906
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 22/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Steven Spielberg....

Message  Cyclope le Mer 19 Avr - 19:33

Steven Spielberg et Zhang Yimou aux JO



Steven Spielberg et le cinéaste chinois Zhang Yimou mettront en scène les cérémonies d'ouverture et de clôture des Jeux Olympiques de Pékin (8 - 24 août 2008). Zhang Yimou a annoncé qu'il ne réaliserait aucun film jusqu'en 2008 afin de se consacrer à ces cérémonies. «Grâce aux arts visuels, théâtral, chorégraphique, nous sommes tous engagés pour faire de ces cérémonies les plus fortes que l'on ait jamais vues» a avancé le cinéaste américain. Prometteur...

source:imédias
avatar
Cyclope

Masculin
Nombre de messages : 906
Age : 34
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 22/10/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Steven Spielberg....

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum